Depuis un peu plus d’un an, ils sont une dizaine à se retrouver chaque jeudi soir au foyer socioculturel de Littenheim pour pratiquer les exercices de mouvements préconisés par le docteur Schwenck.

Il est 20 heures et la plus grande concentration règne dans la salle du foyer. Allongés sur des tapis de sols, la dizaine de participants s’appliquent à effectuer des exercices de rotations et de flexions des membres.

« Retrouver un état de tension musculaire idéal »

Par intervalles, tout le monde se relève et arpente la salle en décomposant ses pas sous le regard vigilant d’Anna Deshayes, animatrice de l’atelier.

Ce soir-là Marie-Rose Gerhard, animatrice à Traenheim du premier atelier de ce type créé il y a 9 ans, vient donner un coup de main et apporter son savoir-faire. L’ambiance est bon enfant. Anna, jeune femme prévenante, sait communiquer sa bonne humeur.

Les exercices ont été mis au point par Jean-Pierre Schwenck, médecin strasbourgeois. « Sa méthode, appelée neuroposture, combat les contraintes posturales imposées par notre mode de vie qui provoquent des tensions et entraînent des mécanismes d’adaptation néfastes pour le corps », expliquent les deux animatrices. « Les mouvements correctifs que nous enseignons permettent de retrouver un état de tension musculaire idéal ». Cinq exercices de bases auxquels s’ajoutent une quinzaine d’autres permettent de reprogrammer le corps, ce qui peut soulager bien des maux selon les adeptes de la formule. Une part importante du travail effectué porte sur la bonne façon de marcher.

La neuroposture comprend aussi tout un ensemble de recommandations à intégrer au quotidien qu’énumère Marie-Rose : « Dormir à plat sans oreiller, s’asseoir en faisant porter le poids du corps au maximum sur les pieds et non pas sur les fesses, ne pas porter de soutien-gorge (qui entrave les muscles trapèzes) ; utiliser des chaussures sans talon, souples qui permettent un bon étalement des orteils ».

A Littenheim, l’atelier fonctionne depuis plus d’un an. Anna a d’abord proposé à quelques connaissances de pratiquer ces exercices. Puis, afin de répondre aux demandes, la jeune femme a mis en place ce rendez-vous hebdomadaire auquel participent une dizaine de personnes du village et des environs. Si certains repartent une fois les bases assimilées, d’autres viennent régulièrement.

Source : © Dernières Nouvelles D’alsace, Mardi 11 Décembre 2007

libero porta. felis mattis ut fringilla consectetur facilisis libero.