Né en 1946, ma TA a longtemps été normale comme le prouvent les consultations cardiologiques : 

  • Du 18.07.1988 – TA 13/8
  • Du 02.05.2001 – TA 13/8

Donneur de sang bénévole, les médecins du centre de transfusion ont attiré mon attention sur une détérioration de la TA à partir de 2007 comme l’indique, par exemple, l’examen préalable au don du 29.07.2008 : 

  • TA 14/9

Dans ce contexte, mon médecin traitant m’a renvoyé chez le cardiologue qui, lors des deux examens complets réalisés à 7 mois d’intervalle, conclut, à chaque fois, à une HTA et préconise, à chaque fois, la mise en route d’un traitement hypotenseur : 

  • Examen du 11.01.2008
  • Examen du 08.08.2008

Naturellement et instinctivement réticent à la dépendance vis-à-vis d’un traitement médicamenteux « viager », j’ai eu la chance de rencontrer au même moment une patiente du Dr SCHWENCK présenté comme un médecin soignant de nombreuses pathologies sans médication.

J’ai consulté le Dr SCHWENCK pour la 1ère fois le 23.09.2008. J’ai immédiatement appliqué ses conseils :

  • Pratique quotidienne des 4 exercices au sol et de l’exercice d’accroupissement 
  • Port exclusif de chaussures à semelles souples, plates, sans talon 
  • Refus de la position assise sauf contrainte inévitable (voiture, restaurant)
  • Matelas ferme et à plat avec suppression de l’oreiller

(Je ne réussis pas encore à marcher selon les préconisations du Dr SCHWENCK.)
Depuis que j’applique les pratiques ci-dessus, ma TA n’a jamais été anormale. Contrôlée par le Dr SCHWENCK à chaque consultation et par une infirmière à peu près une fois par semaine, la TA est toujours, et sans exception, située entre : 

  • 12/13 pour la systole
  • 7/8 pour la diastole

Je certifie que depuis que je consulte le Dr SCHWENCK je n’ai plus pris aucun médicament, ni allopathique, ni homéopathique. Je ne consomme plus aucun complément alimentaire.

AUTRES EFFETS BENEFIQUES

Venu consulter le Dr SCHWENCK dans le seul but d’échapper à un traitement médicamenteux antihypertenseur entraînant une dépendance à vie, j’ai vite constaté d’autres bienfaits de sa méthode :

  1. Amélioration du métabolisme avec disparition de la frilosité : en hiver, la température diurne de mon séjour est passée de 19° à 17° (je rappelle que je travaille debout que ce soit pour lire, écrire ou étudier).
  2. Disparition du « mal de dos » alors que j’étais souvent bloqué et même sérieusement handicapé et quelquefois dépendant (malgré la prise permanente de médicaments « naturels » : préle, cassis, cartilage de poisson, chondroïtine, harpagophytum ; j’avais dû renoncer au voltarène auquel j’étais devenu allergique et au bi-profenid qui avait provoqué une hémorragie gastrique).
  3. Abandon des semelles orthopédiques sans lesquelles je souffrais de la plante des pieds lors des promenades.
  4. Disparition totale de « plaques rougeâtres » au niveau des cuisses et de mycoses des orteils (traitées depuis des années sans résultat durable – réapparition des troubles dès cessation du traitement).
  5. Récupération d’une peau tout à fait lisse et souple de la plante des pieds et des talons que j’étais obligé de soigner quotidiennement avec de coûteuses pommades dont l’effet s’arrêtait en même temps que l’application avec réapparition de fissures et crevasses.
  6. Amélioration sensible d’une gastrite ancienne et rebelle que je n’arrivais plus à maîtriser même avec une médication lourde (inhibiteurs de la pompe à protons). Actuellement, je prends occasionnellement deux comprimés d’argile.

Je lève le secret médical sur la totalité du contenu de cet écrit et des cinq pièces annexées, tant pour le Dr SCHWENCK que pour tout étudiant ou chercheur.

Témoignage spontané du 22/08/2009

justo ut libero. pulvinar tristique et, Donec dictum