J’ai travaillé comme caissière dans un hypermarché pendant 25 ans. Depuis une quinzaine d’années, je souffrais de tendinites et de cervicalgies. Les médecins me disaient : « C’est la maladie des caissières. » Mon état a empiré il y a 6 ans : rupture de tendon, déchirure musculaire, violentes migraines, problèmes d’allergies…

Il y a deux ans, pour couronner le tout, je me suis retrouvée paralysée de tout le côté gauche. Plus moyen de me concentrer ni de tenir debout! Tenir un verre d’eau à deux mains me demandait un effort surhumain. J’ai essayé de dissimuler pendant des mois que je traînais le pied gauche. Je ne cessais de trébucher. Je n’avais plus aucune force et ne pouvais plus me servir de mes bras. J’étais une loque. Mes radios révélaient une usure de cinq disques cervicaux et une protrusion discale. Je me suis alors tournée vers la médecine parallèle, ce qui m’a permis de « tenir debout » et de ne pas plonger dans la dépression.

Je vivais très mal mon handicap et je continuais à chercher une méthode miracle qui me permettrait de me resservir de mes deux bras. Au bout d’un an, j’ai découvert la Méthode du Dr Schwenck. J’ai testé les cours de mouvements neuroposturaux : les premières séances ont réveillé de nouvelles douleurs, mais j’ai serré les dents. Je me refusais à aller voir le Dr Schwenck tant que je n’avais pas de résultats, car j’étais lasse de me retrouver toujours et encore dans des cabinets médicaux sans pour autant connaître d’améliorations.

Sur les conseils de l’animatrice de l’atelier, je suis allée voir un dentiste pour me faire refaire les plombages et corriger l’occlusion dentaire. J’ai supprimé mon oreiller, les chaussures à talon et je pratiquais les mouvements neuroposturaux dix fois par jour si le besoin s’en faisait sentir. Mes efforts ont fini par payer : mon bras gauche s’est débloqué, mes migraines ont disparu et les allergies ont diminué. Au bout de six mois, je suis enfin allée voir le Dr Schwenck pour lui demander d’autres conseils et pour le remercier. Je lui ai montré comment j’exécutais ses mouvements cohérents et il en a corrigé certains et m’a donné des explications complémentaires. J’ai persévéré…

Deux ans se sont passés depuis : je peux à nouveau me servir de mes deux bras, j’ai retrouvé un emploi, j’ai acquis une formation en phytothérapie et suis actuellement celle de thérapeute. Depuis un an j’anime un atelier de neuroposture. Mon handicap, dû aux lésions cervicales, je l’ai accepté, et je mène une vie comme tout un chacun. Il est vrai que le moindre effort me fatigue très vite, mais je n’ai plus à recourir aux médecins, je connais les mouvements à faire pour éviter les “dérapages”…

A tous ceux qui souffrent, je voudrais dire : « Ne perdez jamais espoir! Gardez l’oeil ouvert! Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous tendre la main et résoudre votre problème! »

Merci Docteur Schwenck pour cette méthode remarquable!

Témoignage de Laurence, fait à Rixheim, le 30/05/2008