La petite salle de l’Espace Grün de Cernay était comble pour la conférence sur la neuroposture organisée par l’association « Vivre sans douleur » et présentée par le docteur Jean-Pierre Schwenck.

Dire que le sujet a intéressé est un faible mot au regard de l’auditoire important qui attendait les solutions que devaient proposer l’intervenant. A l’âge de 40 ans, Jean-Pierre Schwenck, alors médecin généraliste, s’est brusquement retrouvé paralysé et aphasique en pleine consultation, sans que la médecine traditionnelle et les divers examens complémentaires n’apportent jamais de réponses. Ni ne préviennent cette crise. C’est alors, a-t-il raconté, qu’il a découvert la neuroposture, se rendant compte de l’amélioration de son état grâce à une hygiène de vie, une médecine de bon sens, sans médicament. Il s’est réapproprié son corps par une posture naturelle et des mouvements permettant à ses muscles de donner les bonnes informations à ses nerfs pour obtenir les bonnes réponses.

Révolution

Jean-Pierre Schwenck en a fait une méthode pour laquelle il milite et qu’il transmet depuis plus de vingt ans. Elle est simplissime selon lui et tout le monde peut l’appliquer en suivant les quelques conseils essentiels qu’il prodigue tout au long de son intervention : «Il faut marcher sur ses pieds dans des chaussures rigoureusement plates. Il faut dormir à plat sans oreiller. Mesdames, jetez vos soutien-gorge qui malmènent vos trapèzes, débarrassez vous de vos fauteuils, canapés et chaises ! L’homme est fait pour se reposer accroupi, en appui sur toute la plante des pieds». Petite révolution dans la salle. Autre aspect de la méthode du médecin : soigner sa dentition et surtout remplacer toutes les dents manquantes car une dentition incomplète gêne la déglutition. Ce sont là les préceptes les plus importants que le conférencier a mis en exergue en étayant ses explications par des indications anatomiques précises.

Tout guérir ?

Docteur miracle ? Peut-être, car Jean-Pierre Schwenck prétend que tout peut se guérir avec sa méthode. Pour preuve, il présente plusieurs petites vidéos mettant en scène des malades ayant des symptomatologies aussi diverses que la coxarthrose de la hanche, l’érythrodermie, le lumbago aigu, le psoriasis, la sclérose en plaque On y voit des malades progresser dans leurs déplacements, des lésions disparaître ou s’estomper. La neuroposture que Jean-Pierre Schwenck a voulu faire connaître par cette conférence est déjà enseignée à travers onze ateliers en Alsace où des bénévoles maîtrisant la technique dispensent leur connaissance pour un ré-apprentissage de la marche, du mouvement du corps. Car ce n’est pas du jour au lendemain que l’on peut se défaire de ses vieilles habitudes. Les nombreuses questions du public ont toujours obtenu une réponse où humour, charme et conviction ont continué à séduire. S’il a convaincu une grande partie de l’auditoire au regard du nombre de personnes qui se sont précipitées pour acheter son livre à la fin de la conférence, certaines sont restées sceptiques.

Ch.L.
Source : © Dernières Nouvelles D’alsace, Mardi 23 Mars 2010