« Il faut soigner son cheptel microbien »

Vendredi soir, au foyer protestant de Saverne, une conférence animée par André Fougerousse a permis au public de découvrir les microbes sous un angle nouveau et inhabituel.

Ancien doyen de la faculté de chimie de Strasbourg, André Fougerousse intervient dans le cadre des conférences de l’association « vivre sans douleur ». L’objet de cette présentation était de montrer que les microbes et autres germes ne sont pas des éléments négatifs et cause de tous nos maux à combattre. Ils sont des amis et font partie de notre vie.

Les travaux du docteur Bechamp

Pour cela, André Fougerousse se base en grande partie sur les travaux du docteur Bechamp, contemporain de Pasteur qui remettent en cause beaucoup d’idées de ce dernier, notamment celle que chaque maladie est due à un germe et qu’il faut le combattre.

Selon Bechamp, les microbes, sont présents dans notre univers depuis 3 milliards d’années et ils possèdent de grandes propriétés d’adaptation, de multiplication et de spécialisation. On citera l’exemple de l’Humus ou ils apportent fertilisation, nutrition des plantes, fixation de l’azote et recyclage des déchets.

« Il faut soigner son cheptel microbien », nous confirme le conférencier. Il en va de même pour l’homme, qui doit prendre soin des microbes qui lui sont utiles dans son organisme et veiller à conserver l’équilibre avec surtout une bonne hygiène de vie et un respect de son environnement, de son alimentation, en évitant notamment les polluants de plus en plus présents autour de nous.

La conférence s’est terminée par une série de questions-réponses venant de la cinquantaine de spectateurs présents, passionnés par le sujet.

P.V.

Source : © Dernières Nouvelles D’alsace, Mardi 22 février 2011